Biographie

 

Diplômé en 2015 des arts décoratifs de Strasbourg (HEAR) en section scénographie, je développe une approche multiple des espaces et de la scène en croisant les disciplines tel que le théâtre, la danse et le cinema. Je joue avec les cadres et des durées pour créer de la fiction et cela me permet à travers l’espace d’établir des relations singulières avec les spectateurs.

Entre 2012 et 2014 je développe ma pratique en participant à des évènements dans différentes salles Strasbourgeoises : à Pôle Sud dans festival "Nouvelles Danses", au Taps dans le festival des “Actuelles”, au théâtre du Maillon avec la mise en espace du colloque "Ville(s) Enjeu(x)”, au Cube Noir en collaboration avec Maxime Chudeau pour une adaptation de “Peanuts” par Damien Auvray.

En 2014 avec deux autres artistes nous fondons la Société de Distribution du Sensible une association pluridisciplinaire qui tente de redéfinir les formats artistiques à travers la notion d’oeuvres sensibles.
En 2015 je crée avec les élèves de ma promotion l’association Scénopolis et participe à l’organisation du festival éponyme au Hall des Chars. C’est également le moment où je met en scène et en espace mon premier spectacle “Topos”.

Entre 2016 et 2017 avec la Société de Distribution du Sensible nous créons le projet “Scénozica” mêlant film, théâtre et exposition autours d’un même élément narratif. Nous présentons le projet à Paris-Diderot, Paris-Nanterre et au Théâtre de l’Est de Grenoble.
Entre 2017 et 2020 je conçois et installe la scénographie du projet Zéro Degré de la Fabrique Royale avec lequel nous tournons dans différents festivals Européens: Chalon-sur-Saône, Graz(Autriche), Caen, Leeuvarden(Hollande), Port Saint-Louis du Rhône ...

En 2018 je réalise et projète en direct une vidéo “Les planètes” sur une musique de Gustave Holst interprété par l’Orchestre Symphonique de Mulhouse conduit par Jacques Lacombe à la Filature. Avec la Société pour la Distribution du Sensible nous commençons le développement d’un jardin expérimental dans la ferme de Bertrik en relation avec l’écomusée de la Roudoule à Puget-Rostang.

En 2019 je met en espace la pièce de François Louis “Rue Ordener rue Labat” au théâtre du voyageur à Paris. Je fais aussi les décors pour “Le dialogue des carmélites” à Besançon mis en scène par Pierre Louis.
Parallèlement je travailles dans les décors de cinéma pour différentes productions (Capitaine Marleau, Noces rouges, Une autre que moi...) le plus souvent à Marseille où je vis depuis 4 ans.

C.V.