INCORPORATION

Mise en scène et

scénographie

Projet en cours de réalisation

Avec le chorégraphe Liam Warren et le scénographe roboticien Alexandre Contini nous tentons de concevoir un dispositif vidéo-live questionnant les relations entre le corps, la technologie et l'architecture. Rejouer le Storytelling que les technologies et les centres urbains produisent est une manière de détourner les codes silencieux mais autoritaires que ces systèmes imposent sur les corps. Une façon de les libérer d’un espace déterministe au sein d'une transe cathartique. 

  

Capture d’écran 2020-09-17 à 11.41.23.pn
C’EST UN MODÈLE ET IL EST BEAU, SON IMAGE AUSSI. IL POSE SOUVENT MAIS SOURIT PEU. CHAQUE FOIS QU’IL EST DEVANT L’OBJECTIF IL DONNE LE MEILLEUR DE LUI-MÊME. IL SUFFIT D’UNE CAMÉRA POUR QU’IL CHANGE D’ÉTAT. LORSQU’IL SE DÉCOUVRE SUR L’ÉCRAN, IL VOIT LA PERSONNE QU’IL VEUT ÊTRE. IL AIME PLAIRE AU PLUS GRAND NOMBRE ET SE FAIRE PAYER POUR SON CORPS. PARFOIS IL POSE POUR DES PRODUITS DE CONSOMMATION ET APPARAIT AUSSI DANS DES MAGAZINES. PARFOIS IL SE PREND SIMPLEMENT EN SELFIE POUR SON COMPTE INSTAGRAM. IL NE VEUT PAS ÊTRE CÉLÈBRE MAIS AIME LES COMPLIMENTS. IL EST LISSE, BLANC, SUBLIME COMME LES ESPACES DANS LESQUELS IL EST PHOTOGRAPHIÉ. IL HABITE UN MONDE FLOTTANT. UNE VILLE VIDE DANS LAQUELLE IL INCARNE TOUS LES HABITANTS. LES ARCHITECTURES BRILLANTES REFLÈTENT UN SYSTÈME AUQUEL IL APPARTIENT. IL SENT QUE CELA POURRAIT AVOIR UN IMPACT SUR SON INTIMITÉ MAIS IL PRÉFÈRE NE PAS Y PENSER. IL NE VEUT PAS AVOIR DE SOUCIS. IL S’EXPOSE ET CONTINUE DE S’ENTRAINER POUR AMÉLIORER SES PERFORMANCES, L’EFFORT LUI PERMET D’OUBLIER SES PEURS, L’ECHEC ET LA DOULEUR. IL AIMERAIT COMME SON IMAGE NE PAS RESSENTIR L’USURE DE SON CORPS. MAIS S’IL VENAIT À CHUTER, QUE DEVIENDRAIT CE REFLET? IL LUI SURVIVRAIT SUREMENT. ALORS IL NE SAURAIT PLUS S’IL EST VRAIMENT MAITRE DE LUI-MÊME, IL PERDRAIT CE CONTRÔLE QUI LE REND NORMALEMENT DÉSIRABLE, IL DÉCOUVRIRAIT QU’A L’INTÉRIEUR SON SANG LE BRULE ET IL N’ARRIVERAIT PLUS À ÊTRE QUELQU’UN D’AUTRE, IL NE FERAIT PLUS SEMBLANT, IL ENTENDRAIT LES BATTEMENTS LOURDS DE SON COEUR, LES CRAQUEMENTS DE SES MEMBRES, IL SENTIRAIT SA PEAU DEVENIR RUGUEUSE ET SA RESPIRATION BRUYANTE, IL CRIERAIT, SEUL. 
1/3